• C’est dans la Balagne de l’intérieur, là où prospèrent les oliviers multiséculaires qu’est né le groupe MERIDIANU.

    M E R I D I A N U

    est composé de 3 chanteurs et musiciens.

     * Meridianu

    À l’image des racines de l’arbre de paix c’est dans cette terre chargée d’histoire que MERIDIANU puise l’inspiration et la force qu’il exprime dans ses chants.

    Pour ce groupe l’héritage culturel est en effet le socle sur lequel est bâti le présent et à partir duquel se forge l’avenir.

    Ce constat se vérifie chaque jour pour ce qui concerne le chant et MERIDIANU a choisi de s’appuyer sur la richesse d’un patrimoine en grande partie sauvé de l’oubli grâce au travail de recherche et d’enregistrements.

    MERIDIANU s’efforce de poursuivre cette mission en allant dans les villages rechercher les derniers chants qui de nos jours encore peuvent être retrouvés.

     * Meridianu

    MERIDIANU est composé de :

     * Meridianu

    • Jean-Antoine ORTICONI à la voix chaude qui donne toute la rythmique du chant par ses arabesques dites « riuccata ». baigné depuis son enfance dans la musique corse de par son milieu familial originaire de Valle d’Alesani (catagniccia) ;
    • Matthieu GRAZIANI, passionné de musique depuis sa plus tendre enfance, est devenu luthier après de longues études en Italie. S’accompagnant notamment au violon, il apporte un véritable soutien à l’enrichissement musical du groupe ;
    • Joseph GRAS, chanteur et guitariste, il apporte une tonalité particulièrement chaude au groupe grâce à sa voix puissante. Aussi loin qu'il s'en souvienne il a toujours eu à chanter. A l'école du village de Santa-Riparata-di-Balagna, jusqu'à l'université...

     * Meridianu

    À la fois chanteurs et musiciens, tous trois possèdent toutes les nuances du chant polyphonique, la paghjella notamment qu’ils pratiquent déjà depuis de longues années.

    Conscients de la nécessaire préservation de ces chants classés par l’UNESCO au patrimoine mondial, ils n’ont pas hésité à donner de leur temps pour initier de jeunes chanteurs et même des chorales aux différentes formes traditionnelles du chant corse.

    Le trio tient à exprimer également par des chants qui sont ses propres créations le vécu quotidien de leur île, sans oublier de porter un regard attentif sur les évènements de chaque jour que vivent ailleurs dans le monde d’autres peuples.

    Les instruments de musique qui accompagnent les voix varient en fonction des concerts, cependant guitare, cetera et violon reviennent le plus souvent.

    MERIDIANU a obtenu la reconnaissance de la communauté musicale et le succès lors de ses concerts au contact d’un public qui, d’année en année, lui est toujours plus fidèle. Le public des Hauts-de-France est particulièrement chaleureux et a apprécié le concert de ce soir à sa juste valeur par une standing ovation qui a fait chaud au cœur !

    Depuis plus de dix ans de scène, MERIDIANU a pu faire ce constat : seule la rigueur d’un travail professionnel permet au talent de s’exprimer pour proposer des spectacles de qualité et obtenir la reconnaissance d’un public connaisseur toujours plus large.

    En cette période de fin d’année 2017, le groupe est en tournée sur le continent et en particuliers dans les Hauts-de-France avant la fête de Noël. Il a fait escale ce dimanche 17 décembre à Wattrelos, dans l'Eglise Sainte-Thérèse, proche de la place de la république, grâce à l’initiative du Service Culture de cette municipalité située dans le département du Nord.

     * Meridianu

     L'affiche du concert de ce soir

     * Meridianu

     L'espace de l'église réservé au concert (Photo perso)

    Les trois musiciens nous ont offert une représentation spécialement consacrée aux chants de Noël et à la polyphonie corse.

     * Meridianu  * Meridianu

    Photos prises par mon épouse

    Le choix de ce groupe est de transmettre toute la richesse du patrimoine culturel corse.

    Si un effort important est fait pour restituer l’authenticité des chants de la Corse d’autrefois, c’est naturellement à partir de ces bases solides que le groupe chante le vécu du temps présent.

    Le choix de la complémentarité entre tradition et modernité constitue la démarche naturelle. Le répertoire, dont le contenu est riche de nombreuses créations, se distingue également par la diversité des thèmes abordés et une volonté d’ouverture au monde ainsi que le suggère le nom de MERIDIANU.

    Vivre intensément sa propre culture, la partager en allant à la rencontre des autres, échanger pour apprécier ce qui rapproche mais aussi percevoir comme un enrichissement, telles sont les valeurs que le groupe a choisi de porter et d’offrir au public.

    Un concert que nous avons particulièrement bien apprécié !

    Voici quelques clips video réalisés par mon épouse :

    Adeste fideles : 

     

    Babbucciu Natale : 

     

    Titre non connu : 

     

    Douce nuit : 

    A. B.

    Sources :

    http://www.meridianu.com/polyphonie-corse/

    http://www.meridianu.com/polyphonie-corse/artists/

    http://www.balagne-corsica.com/meridianu-ou-les-chants-dautrefois.html

    http://www.wattrelos-tourisme.com/fr/agenda/printer/597-meridianu-en-concert-a-l-eglise-saint-therese.html

    https://www.echodeschtis.com/region/roubaix-et-ses-environs/wattrelos/ville-de-wattrelos-a-publie-une-info-14258891.php

    http://amicorse59-62.blogspot.be/2017/12/le-groupe-meridianu-en-concert-wattrelos.html


    1 commentaire
  • Concert de Noël

     * Concert de Noël

    Ce dimanche 3 décembre 2017 nous nous sommes rendus en l'église Saint-Maclou, place Jean Delvainquière à Wattrelos (F) pour assister à un magnifique concert avec la participation des :

    • chœurs réunis de Wattrelos (direction Emmanuel Fauvarque),
    • Chœur et Passions de Villeneuve D'Ascq (direction Murielle Vandenouc)
    • et du Chœur de flûtes de la Vallée de la Lys (direction Michel Segers)

     * Concert de Noël  * Concert de Noël

    Au programme, des œuvres de J. S. Bach, Mozart, Haendel, Caccini, Vivaldi, Sibelius, Lully, ...

    Chœurs réunis de Wattrelos

     * Concert de Noël

    Les « Chœurs réunis » regroupent des choristes des paroisses Saint-Maclou, Sainte-Thérèse, Notre-Dame du Bon Conseil et Saint-Vincent-de-Paul. Le chef de chœur, Emmanuel Fauvarque, accompagne lui-même le chœur au clavier.

    Chœur et passions de Villeneuve d’Ascq

     * Concert de Noël

    Chœur et passions est une chorale en pleine forme, heureuse et épanouie ! Son répertoire varié et éclectique composé de chants classiques, profanes, d’opérettes et de negro spiritual. Cette chorale a la chance d’avoir beaucoup de voix d’hommes. Murielle Vandenouc, chef de chœur très pédagogue sait transmettre aux choristes son enthousiasme et son amour du chant ! Avec une formation musicale acquise au conservatoire de Tourcoing et un diplôme universitaire obtenu au C.F.M.I de Lille, elle a enseigné pendant huit ans la musique aux enfants de Tumbaco en Equateur. De retour dans le Nord, elle a continué son métier d'enseignante et occupe actuellement le poste de formation musicale à l'Ecole municipale de musique d'Halluin. Elle enseigne également à l’école de musique de Roncq.

    En 2006 elle a pris la direction de Chœur et Passions. Avec sa baguette de chef de chœur, Murielle Vandenouc veut surprendre les mélomanes par des œuvres très variées.

    Chœur de flûtes de la Lys

     * Concert de Noël

    Fondé en octobre 2013, le chœur de flûtes de la Lys est composé de 32 flûtistes, d'une contrebassiste et d'un violoncelliste, réunissant principalement d'anciens et actuels élèves des écoles de musique d'Halluin, Roncq, Bousbecque, mais aussi d'autres villes de la métropole Lilloise. Il est dirigé par Michel Ségers.

    Programme du premier groupe "Chœurs réunis" : quelques chants évoquant la Vierge Marie

    Totous Tuus (pas de video)

    Regarde l’étoile (pas de video)

    Ave Maria de Caccini : 

    Tu as porté celui qui porte tout (pas de video)

    Signore delle cime (pas de video)

    Ave Maria gratia plena (pas de video)

    Programme du deuxième groupe "Chœur et Passions"

    Nocturne de Mozart : 

    Dies irae et lacrimosa, extrait du "Requiem" de Mozart : 

    Veni, veni Emmanuel (pas de video)

    Zadok the Priest, de Haendel : 

    Noël nouvelet : 

     

    Programme du Chœur de flûtes de la vallée de la Lys

    Marche pour la cérémonie des Turcs (extrait du "Bourgeois Gentilhomme" de J.-B. Lully : 

                                                                       

    Aria de la 3ème suite en Ré de J.S. Bach : 

    Pie Jesu - extrait du "Requiem" de G. Faure (pas de video)

    Andante Festivo de J. Sibelius (pas de video)

    Alla Hornpipe, extrait de "WATER MUSIC" de Haendel : 

    Les chœurs regroupés pour le final :

    Gloria de Vivaldi : 

    Alleluïa, de Haendel : 

    O Jésus, ô tendre Maître, de J.S. Bach : 

    Ave verum de Mozart : 

    En guise de prélude à la fête de Noël, nous avons passé de très bons moments en compagnie de ces trois chœurs.

     * Concert de Noël

    A. B. 

     


    1 commentaire
  • Olivier de Benoist

     * Olivier de Benoist

    Formé aux méthodes de l'Actor's Studio, étudiant au Studio Pygmalion, Olivier de Benoist enflamme les planches en 2002 à Paris, Avignon, Caen et Bruxelles grâce au spectacle « Modèle déposé » de Benoît Poelvoorde. En 2003 il écrit « Né sous X », un spectacle mis en scène par X. Simonin. Le succès de la pièce l'encourage à produire une comédie, « Loft Sorry », qui sera présentée au Théâtre du Ballon Rouge à Avignon, à la Comédie Gallien à Bordeaux, et pendant le festival de Villeurbanne.

    Avec « Haut Débit », présentée au Théâtre de poche de Nantes, Olivier de Benoist est parti en tournée qui l'a mené au Théâtre de Nesles à Paris, mais aussi à Avignon et au Luxembourg. Deux ans plus tard, il est revenu avec « Très Très Haut Débit » qui a cartonné dans les salles parisiennes. Mélange de comédie et de magie, sa formule insolite séduit : du Petit Palais des glaces au Théâtre des Blancs Manteaux, Olivier de Benoist a joué les prolongations en 2009 au Point Virgule. 

    Ce 2 décembre 2017, nous sommes allés revoir Olivier de Benoist que nous avions déjà vu à Uccle il y a quelques années, après ses nombreux passages dans l'émission « On ne demande qu'à en rire » à l'époque où Laurent Ruquier était membre du jury.

     * Olivier de Benoist

    Olivier de Benoist, est venu présenter son nouveau One Man Show intitulé « 0-40 » au public des Hauts de France, au Zéphyr de Hem pas très loin de Roubaix.

    Pourquoi ce titre « 0-40 » ? L’humoriste d’origine belge estime que le tennis est comme le one man show, un échange, surtout avec la salle.

    Dans ce nouveau spectacle, Olivier de Benoist s'interroge sur ce qui l'intrigue le plus en ce moment : la crise de la quarantaine. Il revient donc sur le passage à l’âge de 40 ans, « assez cruel » selon lui-même s’il dit bien vivre cette période.

    C’est donc pour lui l’occasion de faire le bilan à un âge clé de sa vie. Enfin, lui qui vient d’une famille distinguée, il décrit avec pudeur ce qu’il appelle « l’humour aristocratique ».

    Il a 40 ans et aucun symptôme d'une quelconque crise à l'horizon, ce n'est pas normal ! Il veut vivre comme les autres cette étape où l'homme rejette tout.

    Enfin… c'est ce qu'on lui a dit. Il va ainsi provoquer le destin et créer toutes les conditions et situations imaginables pour vivre une vraie crise, sa crise de la quarantaine. Lui qui a dit oui à tout jusqu'à présent va cette fois se rebeller et montrer le visage d'un nouvel homme.

    Promis juré ! Olivier de Benoist ne s’attaquera plus aux femmes dans ce nouveau spectacle ! Enfin, moins qu'à son habitude…

    Prenant conscience de sa légère obsession à l’égard de la gent féminine, Olivier de Benoist décide de faire amende honorable. Après un passage chez les misogynes anonymes pour soigner son encombrante pathologie, c’est l’heure du bilan…

    Olivier de Benoist refait le film de sa vie, tel un équilibriste, avec un risque de rechute qui le guette à chaque réplique… 

    Il évoque aussi la vie de famille, la paternité et se prononce en faveur d’un congé paternité plus long. Connu pour son humour considéré comme légèrement misogyne, il se raconte davantage dans ce spectacle plus intimiste.

    Un one man show d'une heure et demie qu’il joue déjà depuis quelques mois notamment dans les théâtres parisiens.

      * Olivier De Benoist * Olivier De Benoist  * Olivier De Benoist

     

               * Olivier De Benoist  * Olivier De Benoist  * Olivier De Benoist 

    Nous avons passé une excellente soirée !

    A la sortie, cet artiste de grand talent a eu l'extrême gentillesse de dédicacer une de ses photos à mon épouse.

     * Olivier De Benoist

     * Olivier De Benoist

     

    A. B.


    2 commentaires
  • Ce 29 novembre 2017, nous sommes allés au Zénith de Lille voir le spectacle de

    Serge Lama

     * Serge Lama

    Après une tournée triomphale à travers toute la France pour célébrer ses 50 ans de carrière, Serge Lama reprend la route, dès l'automne 2017, avec la tournée JE DÉBUTE.

    « Je débute » exprime l’impression que Serge Lama ressent tous les soirs quand il monte sur scène. Assez tôt dans sa carrière, à chaque nouveau disque, à chaque nouvelle tournée, il a eu l’impression de tout recommencer à zéro. Depuis son tout premier spectacle, il débute ! Ça n’a jamais cessé depuis. Il débute et redébute sans cesse. Plus le temps passe plus il a le trac, car il est conscient que ce n’est pas normal de chanter seul devant des milliers de personnes, et pourtant il a du mal, en fin de spectacle, à quitter le public…

    Serge Lama partage les petites pépites de son dernier album, « Où sont passés nos rêves », sans doute l’un des meilleurs de sa carrière, mais également les plus grands standards qui ont jalonné une carrière hors du commun. Serge Lama n’est pas seulement un auteur intemporel, mais il est également l’un des derniers grands interprètes de sa génération.

     * Serge Lama

    Serge Chauvier dit Serge Lama, né le 11 février 1943 à Bordeaux. Chanteur français, interprète, il est aussi parolier pour lui-même et d'autres artistes et parfois comédien.

    Il a fêté ses 50 ans de carrière à l’Olympia au début de 2014. Il fait partie des chanteurs les plus populaires depuis la fin des années 1960. Ses vingt-deux albums studio et ses neuf albums live totalisent près de douze millions d'exemplaires vendus.

     * Serge Lama

    Ce soir, Serge Lama nous a fait partager de grands moments de bonne humeur et d’émotions. Il nous a interprété de façon magistrale la plupart de ses grands tubes, dont « Les Ballons rouges », « D'aventures en aventures », « Je suis malade », « Les P'tites Femmes de Pigalle », « Les Glycines », « L’Algérie », « La chanteuse a vingt ans », « Femme, femme, femme » ou encore « Marie, la Polonaise », mais aussi quelques chansons plus récentes.

    Son répertoire (quelques 400 chansons mélancoliques et 10 ou 12 chansons gaies) repose sur des textes d’une grande densité et des musiques dues à une pléiade de compositeurs de renom comme Yves Gilbert, Pascal Obispo, Alice Donna, Patrick Bruel, Christophe Maé, Adamo, Gérard Lenorman ou Calogero. Le chanteur a aussi travaillé avec Maxime Le Forestier, Carla Bruni ou encore Julien Clerc.

    Serge Lama est pour moi un artiste exceptionnel. Son récital de 2 heures était grandiose ! Un concert fantastique avec d'excellents musiciens : un orchestre dirigé par la baguette magique de son ami Sergio Tomassi, à qui il a rendu hommage, la présence de quatre musiciennes aux cordes et de deux choristes masculins, des jeux de lumières inondant la scène. Le travail de toute une équipe !

    Un public « du Nord » comme l'artiste l'attendait pour vaincre son trac.

    Une « standing ovation » pour terminer après deux rappels.

    En pleine promotion de son nouvel album, Serge Lama a eu la douleur de perdre celle qui partageait sa vie depuis plus de quarante ans, Michèle. Emportée par un AVC foudroyant à l'âge de 71 ans, la muse et épouse du chanteur est morte le 25 octobre à son domicile de Romilly-du-Perche. L'artiste avait rencontré sa femme en 1969 et l'avait épousée en 1991. Elle était à la fois sa femme, sa mère et sa meilleure amie. Il lui avait aussi confié toute la gestion matérielle de sa vie.

    Professeur de droit public à l'université de Grenoble après avoir été maître de conférences à l’Université Paris Nanterre et membre du Centre de recherche et d'études sur les droits fondamentaux, du Centre de théorie et d'analyse du droit, Serge Lama est principalement connu pour son militantisme en faveur du droit des étrangers. Il intervient fréquemment dans le débat public sur cette question.

    A. B.

     CLIPS VIDÉOS de SERGE LAMA enregistrés au Zénith de Lille, le 29 novembre 2017

    (filmés par mon épouse)

     

    Chansons d'autrefoishttps://youtu.be/mDas2azgVFI
     
     
                    Chez moihttps://youtu.be/-_yvERA80EA
     
     
                    D'aventures en aventureshttps://youtu.be/klHqvNpQris
     
     
                    Vivre tout seulhttps://youtu.be/I7fCUaA7jlA
     
     
                    Bordeauxhttps://youtu.be/sFJGSgG0E7s
     
     
                    L'Algériehttps://youtu.be/44d5Gl0hDHQ
     
     
                    Marie la Polonaisehttps://youtu.be/n0mTG1Bvirc
     
     
                    Lettre à mon filshttps://youtu.be/v3H9N_t1-zA
     
     
                    C'est mon ami, mon maîtrehttps://youtu.be/aYgIe1qzOvQ
     
     
                    Une îlehttps://youtu.be/eqiTgvDtrOE
     
     
                    Les muses : https://youtu.be/h02ntWE3oIs

     


    5 commentaires
  • Ce samedi 28 octobre, nous avons assisté à un merveilleux concert de

    Dee Dee Bridgewater

      * Dee Dee Bridgewater

    De son vrai nom Denise Eileen Garret, la chanteuse de jazz américaine est née le 27 mai 1950 à Memphis (Tennessee).

    Elle vient de sortir un nouvel album et réalise une tournée internationale qui a fait étape non loin de notre domicile, à Hem, au Zéphyr.

    Pendant toute sa carrière, la chanteuse n'a eu de cesse de bâtir des ponts entre les genres musicaux.

     * Dee Dee Bridgewater    * Dee Dee Bridgewater    * Dee Dee Bridgewater 

    Ses premières expériences professionnelles remontent à 1971 quand Dee Dee Bridgewater intègre l'orchestre de Thad Jones et Mel Lewis en tant que chanteuse. C'est alors que sa carrière débute réellement. Tout au long des années 70, elle se produit aux côtés de grands noms du Jazz tels que Max Roach, Sonny Rollins, Dexter Gordon ou Dizzy Gillespie.

    Après une incursion du côté de la pop durant les années 80, elle déménage à Paris et recommence à focaliser son attention sur le Jazz. Chanteuse au sein de l'Universal Music Group qu'elle produit par ailleurs, elle sort une série de titres largement salués par la critique, à commencer par « Keeping Tradition » en 1993. Tous à l'exception d'un seul ont été nominés aux Grammy Awards. Parmi eux, on ne peut oublier l'énorme succès de Dear Ella, hommage à Ella Fitzgerald, album récompensé par deux Grammy Awards. Voyageuse téméraire, exploratrice, pionnière et gardienne de la tradition, cette lauréate de trois Grammy Awards a reçu récemment le Grammy du meilleur Album de Jazz Vocal avec l'album Eleanora Fagan (1915-1959): To Billie With Love From Dee Dee.

    En 1974, la carrière de Dee Dee Bridgewater s'est résolument orientée vers la soul et le funk.

    En 1989, elle a obtenu un gros succès avec la chanson Precious Thing, chantée en duo avec Ray Charles.

     * Dee Dee Bridgewater

    Dès la fin des années 1980, elle s'est retournée vers le jazz : elle a notamment donné un concert au festival de jazz de Montreux en 1990 et a interprété Carmen lors de la création de la version jazz de l'opéra, au festival Jazz à Vienne en 1993.

    Elle a rendu hommage à Ella Fitzgerald en 1997 à travers l'album Dear Ella, pour lequel elle a remporté le Grammy Award du meilleur album de jazz en 1998.

     * Dee Dee Bridgewater

    En 2005, son album " J'ai deux amours " reprend de grands classiques français.

     * Dee Dee Bridgewater  

    Dee Dee Bridgewater est la première Américaine à être membre du Haut Conseil de la francophonie. Elle est aujourd'hui chevalier de l'ordre national du Mérite, ainsi qu'officier de l'ordre des Arts et des Lettres.

    Excellents souvenirs d'une merveilleuse soirée :

     * Dee Dee Bridgewater

    Une chanteuse particulièrement dynamique, des musiciens de première force et une ambiance très chaleureuse !

      * Dee Dee Bridgewater  * Dee Dee Bridgewater  * Dee Dee Bridgewater 

     * Dee Dee Bridgewater   * Dee Dee Bridgewater   * Dee Dee Bridgewater 

    D.D. Bridgewater était magistralement accompagnée par "The Memphis Soulphony" : 

    Dell Smith aux claviers, Arthur Edmaiston au saxophoneMarc Franklin à la trompetteCharlton Johnson à la guitare

    Barry Campbell à la basse, James Sexton à la batterieSharisse Norman et Shontelle Norman-Beattychoristes.

    44 photos de ce superbe concert sur le site de la Ville de Hem :

    https://photos.google.com/share/AF1QipPlYRfLel8IGxhU1rImOR2H2t-nMYFRJPJ_3nAEMz_Rne4tvhS6emkTttDPCoai7Q?key=TWFOMlh5NFJZTWVyM3JZWFFDRS0xbWZ4S3FmczhB

    Son prochain concert à La Cigale à Paris :

     * Dee Dee Bridgewater

    A. B.


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique