• Ce lundi 10 avril, premier jour des vacances de nos deux petits-enfants, nous sommes allés voir un spectacle pour enfants au Centre Culturel Marius Staquet, place Général de Gaulle à Mouscron.

      * Un spectacle pour enfants  * Un spectacle pour enfants  * Un spectacle pour enfants

    Avant le spectacle, pour patienter, des jeux avaient été mis à la disposition des enfants.

      * Un spectacle pour enfants  * Un spectacle pour enfants

     * Un spectacle pour enfants

     

    Toomaï des éléphants, conte musical

    Ce spectacle, totalement original, est un récit initiatique, une fable édifiante et heureuse imaginée d’après 2 nouvelles extraites du "Livre de la Jungle". L’histoire de Petit Toomaï et de son éléphant Kala Nag qui nous emmènent, entre musique et mots, dans la nuit animale la plus mystérieuse...

    Scénario

    On connaît bien Mowgli, mais il n'est pas le seul héros du Livre de la Jungle de Rudyard Kipling ! Il y a aussi Petit Toomaï qui rêve de devenir le Maître des Éléphants comme son père. Avec ses amis Rikki-Tikki-Tavi la mangouste et Kala Nag le pachyderme, il veut se rendre au très secret "bal des éléphants"… Au son de la clarinette basse et de quelques percussions, Toomaï nous emmène dans l'univers sauvage et imaginaire de l'Afrique ou de l'Inde.

    Présentation

    Entendez-vous résonner au fond de votre cœur la voix du monde sauvage ? Tous les enfants savent la reconnaître : qu’elle les effraie ou les attire, elle les fascine. Certains adultes la font taire, redoutant les dangers de l’aventure. Mais pas tous ! Rudyard Kipling, cet Anglais né à Bombay au 19ème siècle, avait l’âme d’un explorateur amoureux de la jungle. En 2016, il nous a quittés depuis 80 ans : l’occasion de faire revivre l’intensité de son œuvre littéraire à travers un conte musical tout public imaginé de toutes pièces par deux musiciens et une comédienne, d’après la nouvelle « Toomaï des éléphants », extraite du Livre de la Jungle (1894). Ce spectacle totalement original est un récit initiatique, une fable édifiante et heureuse : l’histoire de Petit Toomaï et de son éléphant Kala Nag nous emmène dans la nuit animale la plus mystérieuse, entre la musique et les mots.


    Ce spectacle bénéficie de musiques originales basées sur les rythmes (Tâla) et modes (Thât) de la musique indienne et sri lankaise.

      * Un spectacle pour enfants  * Un spectacle pour enfants  * Un spectacle pour enfants  * Un spectacle pour enfants

    Les interprètes

     * Un spectacle pour enfants

    ClaP Duo (Pierre Quiriny, marimba & Charles Michiels, clarinette basse)
    Eve Louisa Oppo, comédienne, Annette Brodkom, mise en scène.

     * Un spectacle pour enfants

     

    A. B.


    1 commentaire
  • Ce vendredi 3 mars, nous sommes allés écouter un groupe corse exceptionnel :

    I MUVRINI

    On ne présente plus ce groupe phare de la musique corse contemporaine qui s’est produit sur toutes les scènes de l’Olympia à Paris au Carnegie-Hall de New-York, aux côtés d’artistes les plus prestigieux.

     * I Muvrini

     

    Invicta, à l'image de la discographie d'I Muvrini, est un album engagé, mêlant le français et le corse pour faire passer un message de tolérance.

    À travers Invicta, les membres d'I Muvrini soutiennent la non violence comme "outil du 21ème siècle", une autre voie possible face à la résignation ou au conflit.

     

    Pourtant…

    I Muvrini (Les petits mouflons en corse) est un groupe français de musique corse créé par les frères Alain et Jean-François Bernardini à la fin des années 1970. Ils furent initiés jeunes à la musique corse traditionnelle par leur père, Ghjuliu, qui était un poète et chanteur corse assez connu.

    Commençant par chanter des chansons dans un style traditionnel corse (guitare et voix, polyphonies), le groupe s'ouvrit progressivement vers les musiques du monde et la variété. Il a notamment enrichi son orchestration avec des instruments tels que la vielle à roue ou la cornemuse qui ont longtemps été utilisés par le groupe de ses débuts, jusqu'à la fin des années 90.

    Le groupe a débuté, à compter des années 80, à trois voix, Roseline Bartoli faisait partie du groupe durant quelques années et les a suivis jusqu'au-delà des années 90. Désormais et ce depuis Leia, Stéphane Mangiantini est la troisième voix du groupe.

      * I Muvrini   * I Muvrini

    I Muvrini s'est produit sur les plus grandes scènes françaises : Olympia, Bercy, le Zénith, qu'ils ont fait plusieurs fois, voir le Trianon, le silo de Marseille, ou encore le Casino de Paris plus récemment. Il est le groupe Corse à posséder la plus grande notoriété à travers le monde du à son ouverture sur celui-ci ; de plus, son leader Jean-François Bernardini est présent également à travers la fondation AFC Umani qu'il préside, ainsi que la non-violence dans le monde pour laquelle il se démène, ce qui lui donne une popularité certaine dans les différents médias, où il est très sollicité (radio, journaux, émissions télévisées).

    Le groupe s'est adjugé de nouveaux membres depuis la création de l'album Alma paru en 2005, en effet nouveaux musiciens et chœurs sont venus s'ajouter, on note par exemple le bassiste ivoirien César Anot, auquel le groupe accorde quelques morceaux où il chante en baolé, mais également le guitariste Mickey Meinert, le pianiste Achim Meier, mais également Loic Taillebrest à la cornemuse. Tous des musiciens exceptionnels.

      * I Muvrini  * I Muvrini  * I Muvrini

     * I Muvrini

     

     

     

     

     

     

     

    I Muvrini a contribué à relancer la culture corse et sa musique en particulier. Ceci est d'autant plus spectaculaire que le groupe s'est formé à une époque où les langues régionales étaient non reconnues, voire réprouvées. Dans les années 80, si le groupe chantait des polyphonies traditionnelles (dont des paghjelle), il ajoutait à son répertoire des chants contestataires. Il a d'ailleurs été victime de plusieurs arrêtés municipaux lui interdisant de se produire dans certains villages corses, menant parfois à des confrontations entre nationalistes et militants du collectif "Corse française et républicaine" (CFR).

    Aujourd'hui, et après une ouverture aux musiques du monde, I Muvrini chante plutôt de la variété en langue corse.

    Poètes inspirés de la Corse fraternelle et vivante, les chanteurs de I Muvrini insufflent avec ferveur un message de tolérance, à travers la force du chant polyphonique. Par cette tradition orale et vocale transmise par leur père dès l’enfance, les deux frères, Jean-François et Alain Bernardini sont sans doute à l’origine du premier groupe de world music en France.

    Plus qu’à l’affirmation de leur culture, I Muvrini ont toujours cru à l’entre culture, aux liens entre les cultures et les hommes. C’est ainsi qu’ils font vibrer les sonorités corses bien au-delà des frontières de leur célèbre île.

     * I Muvrini

     * I Muvrini  * I Muvrini  * I Muvrini  * I Muvrini

     * I Muvrini

     

     I MUVRINI - " IMAGINA CORSICA "

     

      

     I MUVRINI - " A TE CORSICA "

     

    I MUVRINI - " ASPETTAMI "

     

    Qu'avons-nous pensé de ce magnifique spectacle ?

    Je suis amoureux de la Corse depuis que j’y ai mis les pieds pour la première fois en septembre 2016, et hier je me suis retrouvé envoûté par la positivité des messages transmis et la mélancolie des mélodies.

    La symbiose des frères Bernardini et de leurs musiciens avec le public, cette polyphonie des cœurs, cet arc-en-ciel en clé de sol ont dégagé un réel flot d'émotions. En poètes et chanteurs inspirés de la Corse fraternelle et vivante « I Muvrini » ont insufflé avec ferveur un beau message de tolérance. 

       * I Muvrini  * I Muvrini

    Les frères Bernardini

    Le groupe avait du mal à sortir de scène tant les musiciens aiment ce qu'ils font...

    Cet excellent concert de près de 3 heures de musiques et de chants m’a fait frissonner quelques fois. Beaucoup d'émotion, et que du bonheur ! Notons la participation exceptionnelle et remarquable du chœurs d'enfants de Saint-Martin-Boulogne.

    « I Muvrini », ce sont, pour moi des artistes d’une  gentillesse extraordinaire  qui ont un respect incroyable de leur public. Autour de nous, beaucoup sont comme nous « du troisième âge » mais très réceptifs et surement connaisseurs.

    La mise en scène de ce spectacle était magnifique. Quelle belle soirée magique ! Cela nous a fait du bien au moral et au cœur.

    Merci à toute l’équipe pour son implication et sa grande disponibilité, merci à tous ceux - techniciens son et lumières - qui ont travaillé dans l'ombre et œuvré pour que nous puissions garder de ce spectacle ces merveilleux souvenirs.

    Nous avons passé une soirée inoubliable au Théâtre Sébastopol de Lille, tant au point de vue ambiance que qualité et authenticité.

    Félicitations à tous. Longue vie à « I Muvrini » !

      * I Muvrini  * I Muvrini  * I Muvrini  * I Muvrini

    Le théâtre Sébastopol à Lille 

     

    I MUVRINI - "Corsica" avec " Les 2000 Choristes" 

    André B.


    votre commentaire
  • Ce jeudi 2 mars 2017, nous sommes allés voir le nouveau spectacle de ...

    Arnaud Tsamere

     * Arnaud Tsamere

    Si vous ne le connaissez pas encore….

     * Arnaud Tsamere

    Photo empruntée sur Internet

    Arnaud Tsamere, de son vrai nom Arnaud Tsedri, est un humoriste, comédien et animateur de télévision français né le 11 mars 1975 à Bordeaux. Après l'obtention de son baccalauréat, il est entré en faculté de droit où, un soir, en 1994, il a découvert le match d'improvisation théâtrale. Il s’intéresse très vite au spectacle vivant, et intègre les ateliers d’impros où il fait des rencontres formidables. En 1998, il obtient sa maîtrise de droit des affaires.

    Rattrapé par sa passion, il a fait ses débuts dans la compagnie d'improvisation théâtrale de Trappes, « Déclic Théâtre » d'Alain Degois, en 2001. Il poursuit sa carrière à la « Compagnie de la Pastière » où il joue dans une adaptation de « Cyrano de Bergerac ». C’est en 2002, qu’il commence l’écriture de son premier one man show.

     * Arnaud Tsamere

    Photo empruntée sur Internet

    Son passage dans « Le Grand Journal » comme présentateur météo en 2005 l'a fait connaître du public, puis il est passé dans l'émission télévisée « Made in Palmade » de Pierre Palmade, et son rôle de « Captain Sports-Extrême » dans la série « Hero Corp » lui ont permis de gagner en notoriété. Il n’est véritablement connu que depuis qu’il a participé à l'émission télévisée créée par Laurent Ruquier, « On n'demande qu'à en rire », qui offrait une vitrine aux humoristes à la recherche d'un tremplin.

    Arnaud Tsamere pratique l'humour absurde. Il aborde tous les sujets avec un certain décalage. L'une de ses particularités humoristiques, qui apparaît beaucoup dans ses sketchs, est le fait de traiter un sujet, puis de parler d'un autre et pendant qu'il parle de l'autre sujet, l'interrompre et revenir au sujet initial avec insistance.

    Arnaud Tsamere est également devenu un spécialiste de l'improvisation. Il fait partie depuis plusieurs années de la ligue d'improvisation avec l'équipe d'Hero Corp.

     * Arnaud Tsamere  * Arnaud Tsamere

    Photos empruntées sur Internet

    Depuis son premier passage dans l’émission de Michel Drucker « Vivement dimanche prochain » sur France 2, Arnaud Tsamere s’est fait assez rapidement remarquer pour son humour absurde qui fait beaucoup rire et est devenu un habitué de cette émission Depuis 2015, il y passe régulièrement et y fait occasionnellement des duos avec son ami Ben.

     * Arnaud Tsamere   * Arnaud Tsamere

    Photos empruntées sur Internet

    En 2015, il a présenté au « Splendid »  un très bon spectacle au titre à rallonge « Confidences sur pas mal de trucs plus ou moins confidentiels ». Au royaume de Tsamere, l'absurde est définitivement roi. Ce troisième spectacle s’est joué aux « Folies bergères » à Paris jusqu’en février 2016.

    Pour son troisième one-man-show – que nous avons vu ce soir au Théâtre Sébastopol de Lille – Arnaud Tsamere a décidé de se raconter au public dans un but simple, mais insolite pour un humoriste : ne pas faire rire ses téléspectateurs rassasiés en galéjades et boutades en tout genre avec son dernier spectacle (selon lui). Évidemment, le pari ne sera pas respecté. Mais ce prétexte fallacieux sera le fil rouge de ce one-man-show singulier qui condense finalement tout ce que l'humoriste sait faire de mieux.

     

    Arnaud nous présente son spectacle :

     * Arnaud Tsamere

     

    Photo empruntée sur Internet

     

    « Confidences sur pas mal de trucs plus ou moins confidentiels »


    « Je vais vous faire une confidence plus ou moins confidentielle : mon nouveau spectacle s'intitule « Confidences sur pas mal de trucs plus ou moins confidentiels ».


    « Pour écrire ce spectacle avec mes comparses François Rollin et Arnaud Joyet, nous sommes partis d'un postulat très simple : la société rigole trop. Une étude américaine d'une université de Californie révèle que depuis janvier 2012, un être humain sur terre rit en moyenne 15 à 16 heures par jour. C'est beaucoup trop. Le rire est partout, omniprésent, au bureau, dans la rue, à la radio et bien sûr à la télévision avec des programmes comme « Des chiffres et des lettres » ou encore « la météo des régions ». Je suis d'ailleurs moi-même responsable de cette dérive puisque mon précédent spectacle a fait rire des centaines de milliers de personnes. Un spectateur m'a même envoyé le message suivant « Arnaud, du rire tu nous en as donné pour quelques années, on n'en peut plus, propose nous autre chose ».

    « C'est ce que je vais tâcher de faire dans ce nouveau spectacle donc, aller contre ma nature comique, tenter de stopper un peu cette spirale du rire infernale. Comment ? En parlant de moi. Quoi de plus chiant que quelqu'un qui parle de lui ? Rien. Sauf si cette stratégie se retourne contre lui et provoque l'effet inverse : vous faire rire ».

     * Arnaud Tsamere

    Photo empruntée sur Internet

    Analyse…

    Comme à son habitude, Arnaud Tsamere jongle avec les non-sens, s'amuse des longs silences avec le public, livre des parenthèses interminables que seule sa raison lui suggère, malmène les spectateurs qu'il fait monter sur scène, s'auto-flagelle avec délectation et offre des moments décalés (le mot est faible) en repoussant les limites de la logique (même si tout est très logique dans la logique de l'humoriste). Si le résultat est parfois décousu, l'ensemble est assez irrésistible. Pour peu, bien sûr, de ne pas être allergique à ce genre d'humour.

    Tsamere est acide. Tsamere a une folie douce. Tsamere se démène comme un beau diable. Tsamere est capable de compiler les cinquante dernières années de la chanson française en deux minutes, de faire plier de rire une salle entière avec le seul mot « baldaquin » et n'hésite pas à sortir une perceuse en plein spectacle pour réparer un meuble sur scène entre deux sketchs. Avec l'ancien pensionnaire d'On ne demande qu'à en rire, ça part dans tous les sens. Dans l'insensé souvent. Les fidèles de l'humoriste et tous ceux qui ont déjà ri lors de ses différents passages télé se sont régalés.

     * Arnaud Tsamere

     

    Photo empruntée sur Internet

    Le seul point faible de ce nouveau one-man-show repose finalement sur la trame centrale du spectacle qui consiste pour l'humoriste à dire pourquoi il est un mec pas comme les autres qui n'a pas peur de prendre des positions fortes. Ces réflexions, aussi absurdes qu'évidentes, sont un peu légères et redondantes. De la part d'Arnaud Tsamere, on est en droit d'attendre un peu plus. Mais ce «un peu plus», justement, il arrive dans un final en apothéose à base de pingouin et de cancer du genou. Si, si, c'est possible.

    Dans ce dernier sketch malin et explosif, l'humoriste mi-schizo, mi-mégalo, multiplie les efforts et se multiplie au sens propre. Cette performance est du pur Tsamere dans le texte (et dans la folie). Car au final, avec cet humoriste sans limite, plus c'est improbable, plus la probabilité de rire est grande. Preuve qu'Arnaud Tsamere est un humoriste de haut niveau. Et pas seulement quand il porte cet instrument de mesure au-dessus de sa tête...

     * Arnaud Tsamere

    Photo prise par mon épouse

    Talentueux et adepte de l'improvisation, Arnaud Tsamere remplit aujourd'hui les plus grandes salles. Il semble vivre un véritable conte de fées, mais c’est amplement mérité ! Nous nous sommes vraiment bien amusés !

     * Arnaud Tsamere

    Photo prise par mon épouse

    André B.


    2 commentaires
  • VIRGINIE HOCQ - « SUR LE FIL »

     * Virginie Hocq

    Ce vendredi 10 février 2017, nous sommes allés voir le nouveau spectacle de Virginie Hocq au Théâtre Sébastopol à Lille.

     * Virginie Hocq

    Après le succès de « Pas d’inquiétude », Virginie Hocq était de retour avec une nouvelle aventure mise en scène par Isabelle Nanty : « Sur le fil », dans le monde du rire grinçant, du rire léger... tout en équilibre... sur le fil bien sûr ! Ce nouveau spectacle, « Sur le fil », rouge comme ses lèvres et son vernis, porte bien son nom. L'humoriste qui approche de la quarantaine voulait ranger le fil de sa vie : … 25 ans, c'est long !

       * Virginie Hocq   * Virginie Hocq   * Virginie Hocq

    Toujours aussi pétillante et surprenante, Virginie Hocq nous a entraînés dans son univers décalé. L'humoriste belge y évoque la croisée des chemins à sa manière. Quelle aurait été sa vie, si elle avait suivi un autre chemin ? Tel est le propos plutôt alléchant de son nouveau one-woman-show. Peut-être serait-elle devenue un de ces personnages déjantés émaillant son spectacle ?

    Découvrez la bande annonce de ce spectacle :

    Elle se retrouve ainsi « sur le fil » de la vie et des choix qu'elle aurait pu faire. Singulier, décalé, ce spectacle donne à voir un monde traversé de personnages déséquilibrés : et si elle avait décidé d'être hôtesse alcoolique esseulée en fin de vol, aurait-elle été comme Claire, touchante hôtesse qui noie sa solitude dans le champagne ? Aurait-elle été comme une bourgeoise prête à tout pour récupérer son mari ou encore telle un mannequin pour paquet de cigarettes à la voix atrocement rauque? Aurait-elle été comme Viviane surnommée « la Gauloise » ? Comme une épouse qui espère redonner une seconde chance à son mari en acceptant une partouze ? Comme l'épouse d’un tueur en série, voire une décoiffante Marie-Antoinette. On avait déjà remarqué qu'elle faisait bien le pingouin dans un précédent spectacle. Cette grande brune qui n'a peur de rien a un pouvoir d'imagination extraordinaire.

    L'artiste, incroyable, est au sommet de son art dans le monde du rire grinçant, du rire léger… tout en équilibre…sur le fil bien sûr !

     * Virginie Hocq

    Après l'avoir vue sur scène, on ne peut pas l'oublier : la Belge Virginie Hocq dépote. Déjà qu'on dit d’elle qu’elle n’est pas toute seule dans sa tête ! En Belgique, on dit qu’elle n'a pas toutes les frites dans le même sachet !

    Passée par le café-théâtre, le Conservatoire royal de Bruxelles, où elle a reçu un premier prix d'art dramatique, et la Ligue d'improvisation belge professionnelle, Virginie Hocq est une comédienne époustouflante. Elle est en outre dirigée ici par la main efficace d'Isabelle Nanty qui a su lui ménager des plages de liberté.

    En une tirade débitée à la vitesse d'un Luchini, elle déplace le spectacle dans la salle où elle s'attire encore davantage la sympathie du public, surtout en allant proposer des gobelets de Jupiler ou de Leffe jusqu’au balcon ! Autour d'elle, naissent des personnages comme Michel, le chef de cabine, ou Louis XVI.

    « Sur le fil » suit une très jolie morale accompagnée de personnages drôles, très drôles !

    Découvrez l'interview de l'artiste sur le plateau de l'A2 :

     

    En 1999, avant de créer son premier one-woman-show, « Dis oui ! », elle a joué divers rôles, notamment dans « L'Ours » de Tchekhov, « Thérèse » dans « Le père Noël est une ordure » ou « Les Deux Canards » de Tristan Bernard où elle succédait à... Isabelle Nanty.

    Déjà le cinquième one woman show de cette brillante comédienne belge qui perça chez nous il y a sept ans avec son fameux sketch, aussi tordant que culotté, de la liste de courses (dressée, faut-il le rappeler, de manière impassible par une ménagère se faisant énergiquement culbuter sur la table de sa cuisine…). C’était dans « C’est tout moi ! ».

    Plus récemment sur TF1, elle était Morgane Kemener, la fille de Jean-Louis Foulquier, dans la série « Vive la colo ! ». « Je vous remercie de votre curiosité », dit-elle. Mais c'est le spectateur qui la remercie de lui avoir fait oublier la morosité ambiante pendant près de deux heures.

    Nous avons beaucoup ri : les personnages sont presque des voisins, mais il y a des thèmes plus sensibles et qui font réfléchir. De magnifiques imitations, une très belle énergie, très drôle et des sketchs originaux sur des thèmes jamais abordés, du jamais vu.  Virginie Hocq interprète tout au long de son spectacle divers personnages qu'elle arrive même à nous rendre attachants ! Nous avons passé un excellent moment : c’était un super spectacle. Cette femme est à mourir de rire.

    Nous avons été agréablement surpris ! J'apprécie cette artiste depuis longtemps, mais je l'ai enfin découverte sur scène dans cette pièce ! Nous avions même failli verser une petite larme à la fin.

    Ce fut une excellente soirée passée en la bonne compagnie d’une Virginie Hocq vraiment très drôle et qui joue avec le public. Nous avons passé un superbe moment et nous recommandons vivement d'aller la voir !

    Merci Virginie pour votre simplicité et votre bonne humeur !

    A. B.

    Lien vers le blog de mon épouse qui a également évoqué cette agréable sortie au Théâtre Sébastopol de Lille.

     


    5 commentaires
  • Le 28 janvier 2017, nous sommes allés voir une pièce de théâtre au Zénith de la Ville de Hem (banlieue nord de Lille)

    AVANTI !

     * Avanti

    Cette pièce n'est pas neuve : " Avanti ! " a déjà une longue histoire.

    C'est une comédie romantique délicieusement modernisée qui avait été créée en 1968, aux États-Unis, par Samuel A. Taylor. Mais c'est son adaptation au cinéma, par Billy Wilder, quatre ans plus tard, qui lui avait donné une plus grande renommée. En effet, "Avanti !" avait permis à Jack Lemmon de remporter le Golden Globe du meilleur acteur dans une comédie.

    Le film avait aussi été nommé pour la meilleure comédie, Billy Wilder pour le meilleur réalisateur, I.A.L. Diamond pour le meilleur scénario, Juliet Mills pour la meilleure actrice, Clive Revill pour le meilleur acteur dans un second rôle.

    Au théâtre, cette pièce a déjà été jouée de nombreuses fois. En France, par exemple, Pierre Mondy l'avait mise en scène en 1988. Cette fois, c'est Steve Suissa qui est aux manettes. Il s'appuie sur une adaptation réalisée par Dominique Piat.

     * Avanti !

    Des acteurs étonnants, et tous très bons !

    Avec "Avanti  !", Steve Suissa poursuit sa riche collaboration avec Francis Huster, débutée en 2012. Le premier rôle féminin est tenu par Ingrid Chauvin, surtout connue pour ses rôles à la télévision, mais qui en est à sa deuxième expérience théâtrale cette année, après Hibernatus.

    1. Élève brillant au Lycée Carnot de Paris, Francis Huster a pour camarades de classe Yves Le Moign' et Jacques Spiesser, de futurs compagnons de route. Il s'inscrit à quinze ans au Conservatoire municipal du 18e arrondissement de Paris, puis au cours Florent et enfin au Conservatoire national supérieur d'art dramatique, dont il obtient trois premiers prix. Cela lui permet en 1971 d'être engagé à la Comédie-Française, dont il deviendra sociétaire en 1977 et qu'il quittera en 1981. Fran­cis Huster monte ensuite la "Compa­gnie Fran­cis Huster", dans laquelle il déniche de nombreux talents tels que Cris­tiana Reali, Olivier Marti­nez ou encore Clotilde Courau… Scéna­riste, réali­sa­teur et metteur en scène à succès, Fran­cis Huster s'est imposé au fil des années comme l'un des piliers du cinéma français 7ème Art français…
    2. Dès son enfance, Ingrid Chauvin souhaite devenir vétérinaire ou comédienne, malgré l’hostilité de ses parents pour cette dernière profession. Après des études en entreprises pour devenir esthéticienne, elle exerce la profession de maquilleuse artistique tout en décrochant quelques castings de mannequin. Elle passe de nombreuses auditions pour réaliser son rêve : devenir comédienne. À dix-neuf ans, grâce à son physique et sa beauté, elle pose pour des photographes de charme et fait ses premiers castings. Ses premiers gains lui permettent de prendre des cours de théâtre chez Robert Cordier. Après avoir suivi des cours de théâtre, elle se fait repérer et obtient alors quelques petits rôles dans des sitcoms d'AB Productions au cours des années 1990. C’est néanmoins sur les planches que la carrière d’Ingrid Chauvin prend son essor en jouant aux côtés de Michel Roux dans Tromper n'est pas jouer de Patrick Cargill en 1997 au théâtre Saint-Georges (Paris), une pièce pour laquelle elle a obtenu le Prix du Jeune Espoir, puis avec Michel Creton dans Sylvia d'A.R. Gurney en 1998 au théâtre Hébertot (Paris). Deux pièces qu’elle jouera également lors de tournées en province. Elle est révélée en 2000 au grand public dans Femmes de loi, série policière de TF1 avec Natacha Amal. Ingrid joue le rôle de Marie Balaguère, lieutenant de police. Elle quitte la série finalement en 2007.

     

    Quel duo d'acteurs ! Francis Huster et Ingrid Chauvin sont superbes tous les deux et forment un très beau couple !

     * Avanti !   * Avanti !   * Avanti !   * Avanti !

    Le maître, Francis Huster fut remarquable. Ingrid Chauvin talentueuse et magnifique.

     * Avanti !   * Avanti !   * Avanti !

     

    Thierry Lopez un comédien fantastique bourré de talent, d'humour, de classe, de charisme...

     * Avanti !

    Diplômé du National Institute of Dramatic Art (Australie) en 1998, Thierry Lopez poursuit sa formation au Cours Florent, puis auprès de différents metteurs en scène, tels que Marc Paquien, Paul Desvaux, Julie Béres et Laurent Fréchuret.

    En 2012, il joue au Théâtre de la Porte-Saint-Martin, dans Le Songe d'une nuit d'été, mis en scène par Nicolas Briançon, qui le dirige à nouveau, un an plus tard, dans Divina, de Jean Robert-Charrier, au Théâtre des Variétés. Après un passage au cinéma dans Le Cochon de Gaza réalisé par Sylvain Estibal, il enchaîne les rôles au théâtre sous la direction notamment de Frédéric Bélier-Garcia (L'Histoire du soldat / Le Quai — Nouveau Théâtre d'Angers), Marianne Groves (Doris Darling / Théâtre du Petit-Saint-Martin), ou encore Steve Suissa (Georges et Georges / Théâtre Rive Gauche - Avanti ! / Théâtre des Bouffes-Parisiens).

    Il a été nommé aux Molières 2016 dans la catégorie Molière du comédien dans un second rôle pour son interprétation de Baldo dans la comédie Avanti !

     * Avanti !

    Les acteurs, du plus connu à ceux qui le sont moins (Alice Carel, Romain Emon et Toni Librizzi), sont tous excellents dans des registres très différents. Les décors sont somptueux, la mise en scène de Steve Suissa très belle, et la salle de théâtre très sympa. 

    Spectacle où les acteurs nous ont transportés dans une atmosphère de détente et de rire. J'ai beaucoup aimé.

    Le scénario

    AVANTI ! Comédie romantique et jubilatoire, entraîne sous le soleil de Rome, Georges, un businessman américain et Alison, une jolie comédienne anglaise, sur les traces de leurs parents. Et, par la grâce de Baldo, un lutin diabolique, qui incarne à lui seul le charme et l’humour italien, ils découvrent une façon d’aimer pour le moins anticonformiste.

    Georges est marié avec une femme ravissante, mais d’une ambition et d’une froideur telles qu’il ne parvient pas à être amoureux ni heureux. Georges est un conservateur de droite partageant sa vie entre ses affaires et son épouse qui doit rester au cœur de ses préoccupations. Pourtant, lors d’un séjour à Rome, en l’absence de sa femme, apparaissent dans la vie de Georges, deux personnages qui vont le changer à jamais : l’étonnant Baldo, comique de service et finalement ange gardien, et surtout la très sexy Alison Miller, jeune actrice anglaise. Celle-ci vient à la rencontre de Georges en lui affirmant que sa mère est morte dans un accident de voiture avec... son propre père. Tout d’abord incrédule, Georges peu à peu se laisse convaincre par la sensibilité, la joie de vivre et le charme d’Alison. Une belle histoire d’amour va naître entre les deux protagonistes, avec la bienveillance du truculent Baldo, homosexuel sous le charme du beau Georges, qui décline ses avances sans « lui casser la gueule ».

      * Avanti !  * Avanti !  * Avanti !  * Avanti !

     * Avanti !

     

     * Avanti !

    Souvenirs de la séance de dédicaces :

      * Avanti !   * Avanti !   * Avanti !

      A. B. 

      


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique