• * Le satcheu

    Le ou la Satcheu !

    Le canal de l’Espierres

    Rappelons tout d’abord que le canal de l'Espierres se situe en Belgique entre la frontière française et l'Escaut à travers les provinces de Hainaut et de Flandre-Occidentale. Son extension française est nommée « Canal de Roubaix ».

    Le canal de l'Espierres a été construit de 1840 à 1843 afin de relier la Deûle à l’Escaut. Le but de ce canal était d’approvisionner en eau et en charbon Lille-Roubaix-Tourcoing. Pendant plus de cent ans, le canal de l’Espierres a contribué à l’essor économique de la région.

    À partir de 1950, l’essor industriel important de Roubaix et de Tourcoing, provoqua de sérieux dommages au canal. Les affluents de l’Espierres furent utilisés par l’industrie pour l’évacuation des eaux usées ; ils perdirent ainsi peu à peu leur pureté. Les autorités françaises ne firent rien pour arrêter cette pollution et contribuèrent à l’aggraver. En 1972, on interdit de rejeter les eaux usées dans le canal. Ces eaux furent déversées dans le ruisseau de l’Espierres à côté du canal, ce qui augmenta près de 10 fois son débit normal !

    Entre 1985 et 2011, plus aucun bateau ne naviguait sur le canal qui servit pendant 26 ans de véritable égout à ciel ouvert. Mais depuis le début du 21ème siècle, un nouvel intérêt touristique est apparu. Depuis le 8 septembre 2000, le canal est ainsi classé au Patrimoine wallon. Aujourd'hui, ce bras fluvial et transfrontalier relie la France, la Wallonie et la Flandre.

     * Le satcheu  * Le satcheu

    Avec le canal de Roubaix et la Marque canalisée, le canal de l’Espierres  fait partie de la liaison Deûle-Escaut qui a progressivement été rouverte à la navigation de loisir en 2008 grâce au programme de travaux Blue Links, financé par l'Union européenne. La navigation fluviale sur le canal de l'Espierres a été rétablie dans sa continuité le 1er juin 2011.

    Ainsi, désormais, on peut aller de Lille à Tournai par le canal. Et hier, au gré de leur randonnée sur le canal de l'Espierres, beaucoup se sont pris à rêver ce que pourrait devenir ce cours d'eau redevenu fréquentable. Les maisons éclusières murées côté belge pourraient redevenir un lieu de passage incontournable, en suivant l'exemple de la Guinguette à Leers. Mais bien d'autres projets germent déjà dans les esprits de ceux qui, après avoir bataillé pour sortir le canal de l'oubli auquel il était promis, veulent le voir comme un élément d'urbanisme essentiel, capable de structurer la ville.

    À Roubaix, le maire a déjà imaginé ce que pourrait être une péniche-école, où les enfants de la ville embarquant à son bord pourraient, au gré de ses évolutions, découvrir comment le canal a permis de requalifier des sites, de traiter des friches, de former cette « trame verte et bleue » attendue depuis vingt ans et que la remise en navigation a permis enfin de créer. •

    En longeant le canal de l’Espierres, nous plongeons dans le passé fluvial de notre belle région avec ses petites écluses et ponts levis qui font voguer notre imagination au gré des clapotis de l’eau. Le côté bucolique et reposant de cet endroit magique nous incite à nous imprégner de ces instants.

     * Le satcheu  * Le satcheu

    Notre périple commence à hauteur de l’écluse de Leers-Nord. Le parcours commence à hauteur de Leers-Nord (Estaimpuis), à la Maison du Canal qui a ouvert ses portes dans une ancienne maison éclusière au bord du canal de l’Espierres. Dans ce paisible estaminet frontalier, il est possible de se désaltérer après une balade à pied ou à vélo. Depuis la réouverture du canal aux bateaux de plaisance, la Maison du Canal est un site très prisé par les promeneurs et les plaisanciers. C’est un itinéraire à facettes multiples auquel nous sommes conviés.

    Croisière à bord du Satcheu

    A présent chaque dimanche d'été, il est possible d'emprunter le bateau « le Satcheu » entre l'écluse de Leers-Nord et Saint-Léger.

    Tous les dimanches à 15 h 30, jusque fin septembre, des croisières sont en effet organisées à bord du « Satcheu », le long du canal de l’Espierres : une balade de plus ou moins 2 heures au fil de l’eau qui coûte désormais 5 euros.

     * Le satcheu  * Le satcheu  * Le satcheu

     * Le satcheu  * Le satcheu   * Le satcheu   

    Mais qu’est-ce qu’un « satcheu » ?

    Le mot « satcheu », vient du picard « satcher » signifiant « tirer ».

    « Satcheu » est un terme estaimpuisien pour désigner les haleurs de bateaux.

    Les « satcheux » étaient donc les hommes et les femmes – souvent même les enfants du batelier – qui tiraient les péniches sur le chemin de halage, le long des fleuves et des canaux.

    En 1890, le peintre Théodore Verstraete a représenté le haleur :

    * Le satcheu

    Voici d’anciennes représentations de ce métier de haleur ou « satcheu » :

     * Le satcheu  * Le satcheu  * Le satcheu

    Source : Les carnets photographiques de Bruno http://www.diarium.net/ 

    Figure historique de l'entité estaimpuisienne, ce bonhomme courageux méritait bien qu'on lui rende un hommage à travers la création de la très officielle « Confrérie des Satcheux ».

    Ainsi, à Estaimpuis, le long du canal de l'Espierre, il y avait des « satcheux », des gens courageux qui tiraient les péniches en marchant le long du canal. Ils avaient donc bien droit à une pause de choix et à un breuvage agréable !!!

    La Satcheu, c’est la bière artisanale d'Estaimpuis !

    La bière "Satcheu", bière d’Estaimpuis, est une bière de type ale blonde à fermentation haute, conçue par le brasseur Facon (Kwabrugstraat 23 à 8510 Bellegem). C’est une ale blonde au corps aqueux et neutre, à peine malté. Finale plus sèche, avec une touche de levure. Aucune amertume. Cette bière ambrée est servie en grande bouteille, son arôme séduit les narines, tandis que son goût inonde les papilles gustatives. Elle fut servie pour la première fois le 2 janvier 1995.

    * Le satcheu   * Le satcheu  * Le satcheu

    De concours en concours, cette bière a acquis ses lettres de noblesse et elle a même reçu en avril 1997 la médaille d'or décernée par le comité de la coupe du Hainaut des bières artisanales ainsi que le prix du meilleur arôme. Cette bière est refermentée en bouteille. Cette médaille d'or des artisanales du Hainaut est en effet des plus fruitée, avec même de légère notes de pêche et de réglisse, idéale au repas.

    Située non loin du canal de l'Espierre, la ferme Druart-Sol, petite exploitation familiale de type mixte, vend un fromage de lait de vache, à pâte mi-dure, qui a étendu sa renommée dans toute la Wallonie picarde : la « Muchotte ». Cette spécialité de la ferme est son atout, car elle se décline sous toute une palette de goûts : nature, à l'ail, aux orties, au poivre rose, à la moutarde, à la bière Satcheu, au gingembre, au cumin, etc. Bon appétit ! Bonne dégustation ! Belle croisière à bord du Satcheu !

    A. B.

     


  • Commentaires

    1
    Dimanche 28 Août 2016 à 19:20

    cool   yes   winktongue

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :