• * Au Parc des Buttes Chaumont

    3ème jour 

    Au Parc des Buttes Chaumont

    Le 3ème jour de notre minitrip, nous avons découvert le parc des Buttes-Chaumont, un jardin public situé dans le 19ème arrondissement de la ville, au nord-est de Paris.

    Avec près de 25 ha, le parc des Buttes Chaumont est l’un des plus grands espaces verts de Paris et l’un des plus originaux, le cinquième plus grand espace vert de Paris, après le bois de Vincennes, le bois de Boulogne, le parc de la Villette et le jardin des Tuileries. Il s'agit également d'un des espaces verts parisiens présentant le plus grand dénivelé (plus de 40 m), héritage des carrières sur lesquelles il a été construit. Sa construction sur des carrières explique en effet son escarpement et son dénivelé impressionnant. Très vallonné, il réserve de belles perspectives sur la capitale, notamment sur le quartier de Montmartre.

      * Au Parc des Buttes Chaumont 

     * Au Parc des Buttes Chaumont

    Photos personnelles du panorama

    Son aménagement, avec ses grottes et cascades, son pont suspendu et sa folie juchée sur un belvédère lui apporte un charme particulier.

      * Au Parc des Buttes Chaumont   * Au Parc des Buttes Chaumont

     

      * Au Parc des Buttes Chaumont  * Au Parc des Buttes Chaumont

    Il est agrémenté d’arbres exotiques et indigènes et les nombreux oiseaux (mouettes, poules d’eau, canards colverts) se partagent le territoire et profitent du lac artificiel. Le parc propose des animations pour les enfants et dispose de points de restauration pour les gourmands.

     

    Inauguré en 1867 pendant les dernières années du règne de Napoléon III, il s'agit d'une réalisation de l'ingénieur Jean-Charles Alphand. Ce jardin à l'anglaise imite un paysage de montagne : rochers, falaises, torrents, cascades, grotte, alpages, belvédères.

    Le sous-sol des Buttes-Chaumont a été exploité après la Révolution française, avec le creusement de carrières d'extraction de gypse et de pierres meulières, pour la construction des immeubles parisiens dans les arrondissements centraux. L'endroit a également servi de bassin d'épuration et de décharge. Les carrières, qui se trouvaient à ce moment-là sur le territoire de l'ancienne commune de Belleville, ont été exploitées jusqu'en 1860, année même de l'annexion de cette commune à la ville de Paris.

    Le parc a une forme concave, son seul côté rectiligne se trouvant au nord-est (le long de la rue de Crimée). Les rues Manin (au nord) et Botzaris (au sud) l'entourent et se rejoignent au sud en formant une pointe. Dans sa plus grande longueur, entre les pointes nord et sud, le parc mesure 820 m de long ; dans sa plus grande largeur, le long de l'extrémité est, il mesure 450 m. Au total, sa périphérie mesure 2 475 m.

    Au total, le parc comprend 12 ha de pelouses, 6 ha de massifs de plantation, 1 ha d'enrochements et 4,5 ha réservés à la circulation (5,5 km de voies et 2,2 km de chemins).

    Sa partie basse comporte un lac de 1,5 ha, au centre duquel s'élève une île escarpée de 30 m de haut.

    Ce lac est alimenté par 3 ruisseaux qui descendent les pentes du parc, le premier à l'ouest, le deuxième à l'est et le dernier au sud.

     * Au Parc des Buttes Chaumont

    Ce dernier ruisseau, alimenté par le bassin de la Villette, pénètre dans la grotte du parc, sur le flanc sud du lac, sous la forme d'une cascade artificielle de 32 m de hauteur. Cette grotte - une ancienne entrée d'une carrière souterraine - mesure 14 m de large pour 20 m de haut et est décorée de fausses stalactites en ciment armé dont les plus grandes atteignent 8 m.

     * Au Parc des Buttes Chaumont

     * Au Parc des Buttes Chaumont  * Au Parc des Buttes Chaumont  * Au Parc des Buttes Chaumont  * Au Parc des Buttes Chaumont

    Vue de l'intérieur de la grotte

    Le centre du lac est occupé par une île. Correspondant à une ancienne carrière à ciel ouvert, elle prend la forme d'une falaise de 30 m de hauteur, grossièrement triangulaire. À la pointe sud, l'île n'est distante du bord du lac que de quelques mètres.

    Elle est surmontée d'un kiosque, dit « temple de la Sibylle », construit en 1869 par Gabriel Davioud en s'inspirant du temple de Vesta à Tivoli, en Italie. 

     * Au Parc des Buttes Chaumont  * Au Parc des Buttes Chaumont  * Au Parc des Buttes Chaumont  * Au Parc des Buttes Chaumont

    L'île peut être atteinte par deux ponts :

    • À l'ouest, une passerelle suspendue d'une portée de 65 m ;

     * Au Parc des Buttes Chaumont  * Au Parc des Buttes Chaumont  * Au Parc des Buttes Chaumont   * Au Parc des Buttes Chaumont 

    •  Au sud, le pont des Suicidés, une passerelle en maçonnerie de 12 m de portée et de 22 m de hauteur.

      * Au Parc des Buttes Chaumont  * Au Parc des Buttes Chaumont  * Au Parc des Buttes Chaumont

    Par ailleurs, un escalier de 173 marches pratiqué à l'intérieur du rocher permet de descendre jusqu'au lac, mais il est fermé au public.

    La partie orientale du parc est traversée par l’ancienne ligne de « Petite Ceinture ». La partie sud est en tunnel, mais la partie nord est en tranchée.

      * Au Parc des Buttes Chaumont  * Au Parc des Buttes Chaumont

    Vue de la tranchée de la Petite Ceinture dans le parc des Buttes-Chaumont

    La ligne de Petite Ceinture de Paris est une ancienne ligne de chemin de fer à double voie de 32 kilomètres de longueur (hors raccordements) qui faisait le tour de Paris à l'intérieur des boulevards des Maréchaux. Ouverte par tronçons de 1852 à 1869, elle fut d'abord consacrée exclusivement au trafic de marchandises avant d'être ouverte à celui des voyageurs, à l'exception de la ligne d'Auteuil ouverte au trafic des voyageurs en 1854 puis seulement en 1867 pour celui des marchandises.

    Désertée par les Parisiens en raison de la concurrence croissante du métropolitain, la ligne est, pour l'essentiel de son parcours, fermée au trafic des voyageurs depuis le 23 juillet 1934. Toutefois la ligne d'Auteuil est restée ouverte jusqu'en 1985.

     * Au Parc des Buttes Chaumont

    Le trafic des marchandises a également disparu depuis le début des années 1990. La ligne est aujourd'hui en grande partie abandonnée et amputée d'une partie de sa longueur, mais pas déclassée. Une section de la ligne d'Auteuil a toutefois été intégrée en 1988 à la ligne C du RER.

    Ce parc contient des plantations très variées, c'est le parc public parisien le plus riche en variétés d'essences, on peut signaler : un sophora, dont les branches se penchent vers les eaux du lac. 

      * Au Parc des Buttes Chaumont  * Au Parc des Buttes Chaumont

    Lien vers un article intéressant au sujet des 150 ans du Parc des Buttes-Chaumont

     

    A. B.

    Lien vers la visite de l'église Saint-Laurent

     


  • Commentaires

    1
    Vendredi 30 Juin à 13:38
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :