• * Esquelbecq

    Excursion à Esquelbecq

     * Excursion à Esquelbecq

    Esquelbecq, village typique flamand

    Le village d'Esquelbecq est situé au coeur de la Flandre. Il compte 2200 habitants et s'étend sur 1195 hectares. Il a conservé son caractère flamand authentique. Il est traversé d'Ouest en Est par l'Yser, célèbre petit fleuve côtier, bordé de nombreux chênes, ce qui a donné l'appellation du village dont les origines flamandes "Ekelsbeke" signifie "ruisseau aux glands". Esquelbecq est riche d'histoire et de traditions.

    Esquelbecq est situé à 24,8 km de Dunkerque, 60 km de Lille et à 16,7 km d'Oost-Cappel sur la frontière belge.

    Esquelbecq, village du livre et village "patrimoine"

    Esquelbecq est un village qui a su conserver son caractère rural tout en étant très actif. Baigné par l’Yser et bordé de chênes, il possède un patrimoine architectural remarquable labellisé « Village Patrimoine » depuis 2009 avec notamment un château classé monument historique depuis 1987. Son église de type "hallekerque" est, quant à elle, classée à l’inventaire des Monuments Historiques depuis 1945. Trois chapelles complètent cet ensemble architectural et accentuent le caractère de ce village flamand. Un site de mémoire « La Plaine au Bois » rappelle également que durant la Seconde Guerre Mondiale, des hommes se sont battus pour repousser l’ennemi allemand et y ont été massacrés.

    Le Village du Livre, ce sont des professionnels du livre installés à l’année sur la grand-place ou dans les ruelles d’Esquelbecq. Ils sont libraires, bouquinistes, disquaires, céramistes, conteurs ou artistes et proposent une large gamme de produits et de services (achat/vente livres, expertise/conseil littérature). Ce sont les acteurs essentiels du Village du Livre. Chaque librairie indépendante ou artisan du livre possède sa spécialité et ses spécificités.

    Le château d'Esquelbecq

    Le château d’Esquelbecq a la forme d’un grand quadrilatère flanqué de huit tourelles. Un liseré de pierres blanches le ceinture à mi-hauteur et aurait pour signification la haute puissance des seigneurs du lieu. L’édifice, auquel on accède par deux ponts, est entouré de douves.

     * Excursion à Esquelbecq     * Excursion à Esquelbecq

       * Excursion à Esquelbecq  

     * Excursion à Esquelbecq  * Excursion à Esquelbecq  * Excursion à Esquelbecq

    On suppose qu’un premier château en bois a existé dès le 9ème siècle afin de protéger des invasions nordiques mais rien ne prouve qu’il existait à l’endroit actuel. La dernière restauration générale du château date de 1606, date que l’on pouvait lire sur le donjon avant son effondrement. Cette restauration a permis de rajouter de nombreuses fenêtres dans les murs dont l’épaisseur dépasse parfois un mètre en certains endroits de leur base.

    Le château et ses dépendances ont été inscrits à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques le 24 juillet 1944. En septembre 1984, l’effondrement du donjon suscita la création d'un comité de sauvegarde du patrimoine d’Esquelbecq qui permit le classement de l’édifice en tant que Monument Historique.

    Le château d’Esquelbecq ne se visite pas, mais depuis ses grilles nous avons aperçu : le colombier datant de 1606, le jardin à la française jouxtant un parc boisé, ainsi que la conciergerie datant de 1590.

    L'actuelle propriétaire du château d'Esquelbecq, Maud Tamer, n'ouvre les grilles du monument qu'à l'occasion des "Journées du Patrimoine". Elle veille sur la rénovation du « joyau patrimonial » de la commune.

    L'église Saint-Folquin

    L’église Saint-Folquin d’Esquelbecq est très ancienne : elle date du 10ème siècle. Elle a été constamment remaniée jusqu’au 17ème siècle. Cette église est un bel exemple d'église-halle (ou "hallekerke" en flamand). C'est une église flamande à trois nefs d'égales dimensions, à la silhouette typique qu'on croise souvent dans cette région des Flandres. Elle est classée à l’inventaire des Monuments Historiques depuis le 20 juillet 1945. 

    L’église du village est dédiée à Saint-Folquin, cousin germain de Charlemagne et 15ème évêque de Thérouanne, mort à Esquelbecq le 14 décembre 855. Ce dernier est invoqué contre les fièvres et pour les femmes en mal d’enfant.

    Malheureusement, le 11 avril 1976, dimanche des Rameaux, vers 17 h 30, un gigantesque incendie a ravagé totalement l’église. Seuls les fonts baptismaux et la sacristie ont été épargnés. L’église fut rouverte au culte le soir de Noël 1978. Le caractère architectural flamand des 16ème et 17ème siècles auquel s’est attaché l’architecte est une belle réussite.


      * Excursion à Esquelbecq * Excursion à Esquelbecq * Excursion à Esquelbecq
          
     * Excursion à Esquelbecq  * Excursion à Esquelbecq

     

     

        

     

     

     

     

     

      

     

     

     

     * Excursion à Esquelbecq

     

    Le festival "Label Guit'art"

    L’association "Label Guit’art", en plus d’offrir la possibilité à de nombreuses personnes de prendre des cours de guitare à la campagne, a monté le festival du même nom, au rythme d’une édition tous les deux ans. Avec un objectif très clair : promouvoir la culture en milieu rural… et ce, à moindre coût pour chaque festivalier.

    Sur les deux journées-phares des 11 et 12 juin 2016, outre de fameux concerts dont ceux de Neeskens, de Jean-Félix Lalanne et d’Axel Bauer (les pointures de l’édition), donnés sur deux scènes, le public a pu goûter moult petits plaisirs : expositions autour de la guitare sous le grand chapiteau (lutherie, peinture, photographie…), arts de rue, village de jeux pour jeunes et moins jeunes, stands d’associations culturelles et artistiques du secteur, etc…

    A ce cocktail musical et artistique de premier plan, ajoutez la bonne odeur des frites et des barbecues, sans la oublier la saveur des bières locales d’Esquelbecq ou de Bergues servies dans un gobelet souvenir offert à chaque festivalier du 11 juin…

    Pour Frédéric Drieux, président de "Label Guit’art", et le comité directeur, le projet s’inscrit comme une grande fête culturelle, artistique, en milieu rural, où les aspects touristiques et patrimoniaux tiennent une place de choix. Ce festival a aussi des retombées économiques non négligeables en termes de restauration, pour les débits de boissons, les hébergeurs, les professionnels du son et les intermittents du spectacle, les fournisseurs de boissons et de denrées... C’est un projet ambitieux, mais réaliste.

    Avec mon épouse, nous avons participé à la troisième édition de ce festival, le samedi 11 juin 2016.

    Voici les artistes qui ont particulièrement retenu notre attention.

    Philippe Menard

    Véritable homme de scène passionné, convaincant et étonnant, Philippe Ménard est un personnage rare, sincère et terriblement attachant. Par sa pugnacité, sa formidable carrière et son éternelle flamme, il est très certainement l’homme le plus marquant de l’histoire de la scène locale.

     * Excursion à Esquelbecq

    Ancien guitariste du fameux groupe de rock nantais "Tequila", formé en 1977 mais dissous en 1994, Philippe Menard a poursuivi sa route en « one man band » remettant à l’honneur la tradition du blues dans laquelle ce seul musicien joue à fois de la guitare, de l’harmonica et de diverses percussions (grosse-caisse, tambourin, caisse-claire). Alternant avec bonheur les couleurs sonores acoustiques et électriques, cette formule lui permet d’explorer aussi bien le blues des précurseurs du genre (Joe Hill Louis, Juke Boy Bonner, Dr Isaiah Ross) que celui des sixties et seventies (Hendrix, Gallagher, Thorogood, Stones) et tout en présentant ses compositions personnelles.

    Le guitariste est gaucher et joue sur une Fender Telecaster jaune. Il est aujourd’hui reconnu comme un virtuose de la six cordes et compte parmi ses amis les plus grands bluesmen d’hier et d’aujourd’hui.

     * Excursion à Esquelbecq

     

    Jean-Félix Lalanne

     * Excursion à Esquelbecq

    Jean-Félix Lalanne se présente comme l’héritier de la guitare de Marcel Dadi comme Marcel Dadi était lui-même fort influencé par Chet Atkins. Et même si leurs musiques et leurs techniques évoluent et se transforment, leur ADN artistique garde l’empreinte de leurs influences. Marcel Dadi est celui qui lui a montré la voie ! Non seulement, Jean-Félix Lalanne se sera nourri durant ses jeunes années de toute la technique de guitare de Marcel Dadi, mais aussi de son état d’esprit car, encore jeune enfant, il était disponible à toute forme de modèle qui se présenterait à lui.

    Bien heureusement pour Jean-Félix, Marcel Dadi était un modèle parfait : musicien, travailleur, entrepreneur et doté d’un sens de l’humour ravageur. La plus belle des choses qu’il lui aura apprise est comment faire de la musique sérieusement sans jamais se prendre au sérieux. L’histoire que Jean-Félix Lalanne raconte dans ce spectacle - "Ma guitare à Dadi" - est une histoire extraordinaire où tous les rêves d’un enfant se transforment en la réalité incroyable pour un adulte où un jeune garçon passe de l’admiration pour son maître à l’amitié pour l’homme.

    Sous la forme d’une narration théâtrale, ce concert en hommage à l’œuvre et la personne de Marcel Dadi reprend chronologiquement toutes les grandes étapes de sa carrière vécues à travers le prisme de l’enfant qu'il a été, de l’adulte qu'il est aujourd'hui, jusqu’à la disparition tragique et absurde de son ami sur le vol de la TWA 800 le 17 juillet 1996.

      * Excursion à Esquelbecq  * Excursion à Esquelbecq

    Neeskens 

     * Excursion à Esquelbecq

    En 2015, Neeskens a décidé de monter sur la scène pour son audition à l’aveugle de The Voice en reprenant « Wicked Game » de Chris Isaac. Le charme de sa voix suave associée à sa guitare n’a pas mis longtemps à opérer. En quelques notes le public était conquis, et les quatre coachs aussi. Une prestation pleine d’émotion et de promesses, tout en retenue et en finesse. Neeskens, qui a fait de sa passion son métier, ne s’est pas trompé : sa place était bien dans la saison 4 de The Voice. Malheureusement il n'a pas terminé parmi les finalistes. Les téléspectateurs ont été déçus.

    La qualité de sa voix frappe : puissante et claire, et cependant d’une grande douceur, d’une tendresse qui est dans sa texture. Projetant loin des notes longuement tenues, elle ouvre des horizons, déploie des paysages, porte le rêve. De cette maîtrise, pas un instant le chanteur ne se départit, non plus que les excellents musiciens qui l'accompagnent : Anis Bahmed et Cyrille Chambard.

    De très beaux moments ; de sublimes écorchures, comme dans la chanson piano-voix "Lucy". Les mélodies, délicates, sont plus proches de la mélancolie que de la légèreté. Vertige du temps qui passe, persistance du sentiment amoureux, évocation tendre de sa terre natale, grands espaces, Neeskens esquisse en textes un univers émotionnel subtil et méditatif.

    La réalisation soignée et l’instrumentation intimiste mettent parfaitement en valeur la voix du chanteur : une impression de grande pureté, qui donne l’envie de longues promenades, casque sur les oreilles.

     * Excursion à Esquelbecq

     Neeskens en fin de matinée, pendant la "balance" du son.

     

    Cette excursion, effectuée la veille de la fête des pères, m'a laissé un très agréable souvenir, malgré la pluie qui est tombée pendant la prestation de plusieurs artistes au cours du festival. Nous ne manquerons pas de retourner dans ce beau petit village, notamment lors de la Nuit du Livre et sans doute aussi lors de la prochaine édition du festival "Label Guit'art". 

     A. B.

     


  • Commentaires

    1
    Samedi 18 Juin 2016 à 11:03

    Quel bel article ! Bonne idée ...Je vais pouvoir faire un lien quand j'en parlerai  yes  winktongue .

    Gros bisous !!! 

    2
    Franz
    Lundi 29 Août 2016 à 11:03

    Merci Francine et André de nous faire partager ces beaux moments de votre vie.

    Gros bisous à vous deux.

    Franz

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :